AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Travail d'Equipe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


▐ MESSAGES : 23
▐ INSCRIPTION LE : 14/09/2010
▐ PSEUDONYME : Eden Memories
▐ DOUBLONS : nop
▐ COPYRIGHT : © soledad

MessageSujet: Travail d'Equipe   Sam 18 Sep - 13:21



© Eden Memories

« Travail d'équipe »


Les vampires ont envahis notre monde, ils sont partout autour de Londres devenue une citadelle imprenable. Héphaïstos ne se souvenait même pas de l’époque où les vampires n’étaient que ombres parmi les ombres. Il avait la sensation que le monde était détruit depuis très longtemps. Si on lui demandait les chances de survie des humains, il vous répondrait franchement 1 chance sur 1 million. Techniquement parlant, il ne donnait pas cher de la vie des humains, selon lui s’ils étaient toujours en vie ce n’était pas grâce au conseil ou aux tueuses, ni même aux cyborgs même si selon lui ce sont les meilleurs chasseurs de vampires, mais parce que les vampires ont besoin du sang humain pour survivre. S’il n’y a plus d’espoir, pourquoi continuer à se battre ? Parce que c’est toujours mieux que se cacher dans le noir en attendant la fin. Héphaïstos a toujours été quelqu’un de courageux même avant son opération, en cela rien n’avait changé. Même s’il est vrai que les entraînements fournit par le conseil en avait fait le guerrier parfait. Jamais il ne renonçait à sa cible, tout en se montrant plus prudent que ne le serait un humain. Lui n’était pas guidé par ses émotions mais par la réflexion. Cette chasse là ne différait pas des autres. Il avait sa cible, il avait sa mission, et il avait un plan. On lui avait donné l’ordre de mission quelques jours auparavant.

Il était au manoir penché sur un vieux livre lorsqu’on sonna à la porte. Héphaïstos savait grâce à ses capteurs avant d’ouvrir la porte que c’était un humain, aussi il rangea son arme dans son holster et rabattit sa veste d’intérieure dessus. Lorsqu’il n’était pas en mission, le jeune homme abordait des tenues parfois ridicules, comme celle-ci, qui donnait l’impression que le jeune homme l’avait piqué à un dandy du XIXe. Mais l’avantage de ces vêtements surtout des chemises un peu bouffantes c’est qu’elles masquaient bien les armes et attirait l’attention. Reconnaissant un membre du conseil, il s’effaça pour le laisser entrer en disant machinalement : « Bonjours, vous allez bien ? » avec cette voix froide. L’homme fit semblant de détailler l’architecture du manoir, et se tourna vers Héphaïstos : « Nous avons une mission pour vous. » Il lui fit un petit signe et traversa le hall d’entrée pour pénétrer dans le salon de musique. Il posa les photos sur le piano, seul instrument dont le drap avait été défait. « Cinq victimes, on soupçonne un vampire. Il serait en ville depuis peu, dieu sait comment il a réussit à passer la muraille. Nous pensons qu’il vit dans le quartier, toutes les victimes vivaient dans ce quartier, et à la manière dont il les a attaqué, on pense qu’elles le connaissaient. » Héphaïstos hocha la tête. « Ce vampire pourrait ne pas être seul. Cinq victime en si peu de temps, soit c’est un vampire assoiffé et idiot soit ils sont plusieurs. Peut-être un nid. » Le cyborg haussa un sourcil : « Un nid de vampire à Londres ? C’est hautement improbable. » L’homme effaça ses paroles d’un geste. Comme s’il avait déjà eut cette conversation mais avec quelqu’un d’autre, comme s’il savait déjà les arguments de son interlocuteur. « Un vampire réussit à entrer à Londres, transforme une ou deux personnes, ça s’est déjà vu. » Héphaïstos pencha la tête sur le côté, un geste qui mit mal à l’aise l’homme en face de lui qui se senti obligé de faire les cents pas pour dissiper son malaise. « Vous aurez besoin d’une coéquipière pour cette mission. Nous vous mettons avec une tueuse. » acheva-t-il d’un ton qui se voulait froid et tranchant, mais son regard passant très brièvement sur le cyborg trahissait sa nervosité. Le cyborg savait qu’il provoquait souvent ce genre de réaction alors il n’en tient pas compte.

Rendez-vous aux docks, à 21h avait précisé l’homme avant de demander poliment à Héphaïstos si ce dernier apprenait à jouer du piano en ce moment, le cyborg avait répondu qu’il savait déjà jouer du piano. Alors, il était là, attendant la fameuse tueuse. Il savait bien que c’était lui le renfort, pas elle. Les tueuses sont les perles du conseil, ce sont elles les élues, celles qui sont censés sauver le monde. Les cyborgs ont été créer pour les aider ou faire le sale boulot à leur place. Cela n’empêchait pas Héphaïstos de songer que les cyborgs étaient infiniment meilleurs combattant, surtout lui. Dénué d’émotion, il ne se laissait pas avoir par des sentiments. Les vampires ne pourraient jamais le faire chanter, ne pourraient jamais le faire parler sous la torture, parce qu’il ne ressentait ni la peur, ni la pitié ni la douleur. Et en cela il était le guerrier parfait. Il lui arrivait de faire part de ses idées aux gens, mais ces derniers le prenaient toujours mal. Un jour quelqu’un lui avait dit que les humains n’aiment pas entendre la vérité, ils ont besoin de conserver espoir. Héphaïstos ne comprenait pas pourquoi. La vérité était là, l’ignorer ne la changerait pas pour autant. Il observait les lieux ne repérant aucun signe de vie dans les parages jusqu’à ce qu’une ombre féminine se profile. Le cyborg analysa la silhouette. Un cœur qui battait, température corporelle élevée, ce n’était pas une vampire. Il sourit alors. « Bonsoir, je suppose que vous êtes la tueuse. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Travail d'Equipe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DEATH WISH ™ ♣ the countdown has begun :: LONDRES ; La cité protégée :: east london :: Les docks de St Katharine-